Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

14

EH 1/67 "Pyrénées" -- Cazaux 2012 : Ordre du jour N° 10

Ordre du jour N° 10 du général de corps aérien Guillaume Gélée, Commandement des Forces Aériennes, à l'occasion du 50ème anniversaire de l'escadron d'hélicoptères 1/67 « Pyrénées ». Source : Armée de l'Air. Metz/Cazaux, le 4 juillet 2007.

Ordre du jour N° 10 lu par le général de brigade aérienne général de brigade aérienne Philippe Gasnot, commandant la Brigade d’Appui et de Projection du Commandement des forces aériennes (CFA) -- Photo © Armée de l'Air.

Ordre du jour N° 10 lu par le général de brigade aérienne général de brigade aérienne Philippe Gasnot, commandant la Brigade d’Appui et de Projection du Commandement des forces aériennes (CFA) -- Photo © Armée de l'Air.

La Base aérienne 120 « Commandant Marzac » fête aujourd’hui le poser des premiers hélicoptères « H 34 », origine de la présence ininterrompue des voilures tournantes sur son site depuis 50 ans, de la création d’un détachement hélicoptères à l’actuel Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » (EH).[1]
 
Conséquence du désengagement des forces à l’issue des opérations en Algérie en 1962, le Détachement permanent hélicoptères (DPH) stationné à Cazaux assure, dès son arrivée, des missions militaires et civiles telles que la recherche et le sauvetage (SAR), l’alerte champ de tir au profit de la BA 120 et du Centre d’essais des Landes lors des campagne de tir ou d’essais, ou la contribution au volet aérien au plan de secours routier.
 
Le DPH est rattaché le 31 août 1964 à l’Escadron d’hélicoptères 1/68 stationné sur la Base aérienne 119 de Pau.

Le 3 janvier 1966, l’EH 1/68 reprend les traditions de l’escadrille S.A.L. 17 créée pendant la Grande Guerre et reçoit son nom de traditions : « Pyrénées ». Le drapeau de la 2ème Escadre d’hélicoptères lui est alors confié.
 
Le DPH disparaît à compter du 3 juillet 1972 et l’EH 1/68 s’installe définitivement à Cazaux, pour devenir en 1975, l’EH 1/67 « Pyrénées ». Pendant les deux décennies suivantes, l’unité se distingue par les missions de sauvetage qu’elle exécute en tout temps, tout lieu, de jour comme de nuit.
 
Les conflits des années 90 vont marquer la vocation actuelle de l’unité : le sauvetage au combat.

Le léopard rouge : Insigne du 1/67 "Pyrénées".

Le léopard rouge : Insigne du 1/67 "Pyrénées"

Les équipages du « Pyrénées » forgent leur savoir-faire d’abord avec leur participation à la guerre du Golfe, puis aux opérations au-dessus de l’ex-Yougoslavie. L’expérience acquise permet à l’armée de l’air de se doter d’une nouvelle capacité, celle de recherche et sauvetage au combat « RESCo ». Dans cette dynamique, le « Pyrénées » accueille en juillet 1998, l’Escadrille spéciale hélicoptères, qui œuvre au profit du Commandement des opérations spéciales. Lors de l’opération « Trident » de février à juin 1999, l’escadron assure l’alerte « RESCo » et se voit alors décerner une citation à l’ordre de l’escadre aérienne.

Puma de l'EH1/67 « Pyrénées » en alerte RESCo sur le BPC Mistral -- Archives © Joël-François Dumont.

Puma de l'EH1/67 « Pyrénées » en alerte RESCo sur le BPC Mistral

Le 1er septembre 2000, sur décision du chef d’état-major des armées, l’EH 1/67 « Pyrénées » est constitué en organisme à vocation interarmées. Il devient dès lors le pôle d’expertise interarmées de la « RESCo » avec en particulier, la prise en compte de la mission depuis les bâtiments de la Marine nationale au profit de l’aéronautique navale. Cette expertise de sauvetage au combat est éprouvée lors des engagements de l’escadron, notamment lors de l’opération « Artémis » en République démocratique du Congo.

Caracal et Puma de l'EH 1/67 avant le décollage -- Archives © Joël-François Dumont.

Caracal et Puma de l'EH 1/67 avant le décollage

L’arrivée au sein de l’unité d’une nouvelle machine aux performances exceptionnelles, l’EC 725 « Caracal », marque le début d’un engagement intense en opérations extérieures. Au lendemain de la mise en service opérationnel en juin 2006, trois appareils sont envoyés au Liban (opération Baliste), évacuant près de 1000 ressortissants français et étrangers, puis en Afghanistan de façon quasi ininterrompue (opération Pamir). L’escadron totalise à ce jour plus de 2500 missions de guerre et plus de 200 évacuations sanitaires.

Commandos de l'Air devant un Caracal du 1/67 « Pyrénées » -- Archives © Joël-François Dumont.

Commandos de l'Air devant un Caracal du 1/67 « Pyrénées »

Les équipages se sont particulièrement distingués en août 2007 par le sauvetage périlleux de sept militaires de la coalition, suite à l’accident de leur hélicoptère. Le 18 août 2008 en Vallée d’Uzbin,[2] ils se sont encore illustrés de façon exemplaire, en assurant le soutien des forces françaises tombées dans une embuscade meurtrière. Les rotations multiples ont permis, sous le feu nourri des insurgés, d’acheminer les renforts et secours nécessaires, les munitions et assurer les évacuations des blessés.
 
Ce fait d’armes a été récompensé par une citation à l’ordre de l’armée avec attribution de la Croix de la valeur militaire avec palme de bronze, décernée par le Président de la République le 11 novembre 2011.[3]
 
L’année 2010 est marquée par les opérations de sauvetage réalisées au lendemain de la tempête « Xynthia » qui a frappé les côtes vendéennes et charentaises.
 
Sans relâcher son effort en Afghanistan, l’unité a été engagée pendant la totalité de l’opération « Harmattan » en Libye en 2011 depuis les bâtiments de la Marine nationale afin de tenir l’alerte « RESCo ».

Le GBA Philippe Gasnot à Cazaux pour le 50ème anniversaire de l'EH 1/67 « Pyrénées » -- Photo © Armée de l'Air.

Le GBA Philippe Gasnot à Cazaux pour le 50ème anniversaire de l'EH 1/67 « Pyrénées »

Officiers, sous-officiers, officiers mariniers, militaires du rang de l’Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées », anciens du « Pyrénées », vous pouvez être fiers de l’exceptionnel bilan opérationnel de votre unité. Sauvetage maritime ou terrestre, service public, opérations spéciales, recherche et sauvetage au combat, vous faites honneur aux armes de la France. Dans tous vos faits d’armes, vos actions, sur tous les territoires où vous avez été engagés, vous avez pleinement assumé la devise du transport aérien militaire : « Combattre et Sauver ».

A Metz, le 4 juillet 2012.


                                Signé :
 
Le général de corps aérien Guillaume Gelée
       Commandant les Forces aériennes

 

[1] L'escadron d'hélicoptères 1/67 Pyrénées, unité volante de l'Armée de l'air stationnée sur la BA 120 "Commandant Marzac" de Cazaux, a été constitué à compter du 1er septembre 2000, sur décision du chef d’état-major des armées, en organisme à vocation interarmées, devenant dès lors le pôle d’expertise interarmées de la « RESCo ».

[2] Voir « Afghanistan : Retour à la guerre classique ? » : Extrait du témoignage du général Benoît Puga, alors sous-chef opérations de l’État-major des armées, le 15 septembre 2008 après l'embuscade meurtrière tendue le 18 août contre une section de la 4ème compagnie du 8ème R.P.I.Ma à Uzbin : « Il est 17H50, l’ensemble de la zone est sous un feu nourri des insurgés. Deux hélicoptères Blackhawk de la coalition doivent rebrousser chemin faute de zone de poser sécurisée. A 18h15, leur mission sur Kaboul terminée, les 2 Caracal envoyés par le QG de la FIAS parviennent à se poser et entament une noria de plus de 10 heures pour acheminer depuis Kaboul renforts, munitions et procéder aux évacuations. (Nos deux Caracal auront volé 14 heures d’affilée de jour et de nuit). »

[3] Par décret présidentiel, la croix de la Valeur militaire peut être attribuée à des unités militaires, françaises et étrangères. Elle a été immédiatement décernée (Journal officiel du 10 novembre 2011) à 36 unités françaises s’étant distinguées en Afghanistan, Côte d’Ivoire et Libye. Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a remis personnellement cette décoration, avec palme, aux emblèmes (drapeau, étendard ou fanion) de douze unités lors de la cérémonie du 11 novembre 2011 à l’Arc de Triomphe. Cette date devenant l'occasion de rendre hommage à tous les combattants morts pour la France.

A l'Arc de Triomphe, le président de la République Nicolas Sarkozy décore le fanion de l'EH 1/67 « Pyrénées »

Lors de la cérémonie marquant le 93ème anniversaire de l’Armistice de 1918, le président a décoré, place de l’Étoile à Paris, douze unités distinguées à titre collectif. Parmi elles, trois escadrons de l’armée de l’Air : les escadrons de chasse 3/3 « Ardennes » de la BA 133 de Nancy, l'escadron « Gascogne » de la BA 113 de Saint-Dizier ainsi que l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » de la BA 120 de Cazaux.

L'adjudant Thierry Pedotti, porte-fanion de l'EH Pyrénées le 11 novembre 2011 -- Photo © Armée de l'Air.

L'Adjudant Thierry Pedotti, porte-fanion de l'EH 1/67 « Pyrénées »

Sur les fanions, emblèmes de chaque escadron, le président a accroché la Croix de la valeur militaire avec palme. Le commandant du « Pyrénées », « le lieutenant-colonel Fabrice Albrecht, avait choisi pour la recevoir un aviateur dont le parcours est pour le moins héroïque. L’adjudant Thierry Pedotti, mécanicien navigant sur Caracal, avait été gravement blessé, en décembre 2009, en Afghanistan. Son abnégation, son courage et sa détermination à voler à nouveau après un tel accident sont à l’image des valeurs que nous prônons tous au sein de l’armée de l’air, exprime le lieutenant-colonel. Il était donc évident de lui confier ce rôle, empreint d’une telle gravité.» Voir « Cérémonie du 11 novembre : hommage de la Nation aux soldats en opérations » Source : Site de l'armée de l'Air.

Liens utiles :


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact