Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le Liban tient grâce à l

Le Liban tient grâce à l’armée : Hommage au général-president Lahoud !

Par Richard Labévière (*)

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 4 août 2013.

Richard Labévière -- Photo © Joël-François Dumont.Le général Jean Kahwagi, commandant en chef de l’armée libanaise et Walid Salmane, chef d’état-major, ont été reconduits dans leurs fonctions pour une période de deux ans. Cette mesure prendra effet le 23 septembre 2013 et s’étendra jusqu’au 22 septembre 2015 pour le commandant de l’armée. Elle sera effective du 8 août 2013 jusqu’au 7 août 2015 pour le chef d’état-major. Dans le contexte actuel de paralysie gouvernementale et de risque de propagation de la crise syrienne au pays du Cèdre, cette décision revêt une importance politique majeure tout en constituant un hommage appuyée au général Émile Lahoud, président de la République du 24 novembre 1998 au 23 novembre 2007. C’est lui qui a véritablement reconstituée l’armée libanaise sortie exsangue des quinze années de la guerre civilo-régionale (1975 – 1990).

« Cette reconduction à leur poste de ces deux officiers généraux est la meilleure nouvelle que le Liban ait enregistrée depuis bien longtemps », nous explique l’ancien Premier ministre, Najib Mikati, exprimant un point de vue majoritairement partagé : « Les Libanais ont certes des points de vue divergents, mais ils restent tous attachés à l’institution militaire en tant que garante non seulement de la sécurité, mais également de l’État dans le sens le plus large du terme ». En effet, l’armée libanaise est en première ligne depuis le début de la crise syrienne. Elle gère les débordements du conflit sur le territoire libanais, notamment dans la région de Tripoli (nord du pays) par laquelle transitent mercenaires et armements à destination de la rébellion syrienne. Dans le reste du pays - notamment les villes côtières de Beyrouth à Tyr -, elle exerce une surveillance continue pour prévenir les attentats salafistes qui ont repris depuis le printemps dernier. Cette stratégie de la tension vise à faire basculer le pays du Cèdre dans le chaudron syrien en visant principalement le Hezbollah et les intérêts chi’ites du pays.

Le 24 juin dernier, après une trentaine d'heures de violents combats, l'armée libanaise a pris le contrôle du quartier général de cheikh salafiste Ahmed al-Assir à Abra, dans la banlieue Est de Saïda (Liban-Sud). Le général Jean Kahwagi a félicité les soldats pour avoir sauvé le Liban de l’implosion : « vous avez accompli une mission difficile et délicate (...) alors que l'institution militaire est la cible d'une campagne et d'accusations concernant sa neutralité…Vous avez prouvé au monde que l'armée est unie, qu’elle ne prend pas parti et ne représente pas une communauté contre une autre. Elle a uniquement riposté à l'attaque lancée par un groupe armé contre des intérêts nationaux ».

Création du Qatar, ce cheikh cherchait à « faire payer au Hezbollah son aide au régime impie de Bachar al-Assad », au lendemain de la bataille de Qousseir (début juin 2013) durant laquelle la milice chi’ite a reconnu officiellement son engagement opérationnel aux côtés de l’armée gouvernementale syrienne. Au deuxième jour des violents combats dans la grande ville du Liban-Sud (l'armée libanaise déplorait 16 morts dans ses rangs), l’état-major déclarait vouloir « en finir » avec les partisans armés du cheikh al-Assir : « les forces armées (...) doivent poursuivre leur action jusqu'à maîtriser et neutraliser le phénomène des groupes armés en anéantissant le quartier général du cheikh el-Assir et en arrêtant ceux qui ont agressé des éléments de notre armée nationale », pouvait-on lire dans un communiqué publié par les principaux responsables sécuritaires à l'issue d'une réunion d'urgence le 1er juillet dernier.

Ces missions se déroulent dans un contexte qui voit également un regain de pression sur la frontière sud. En effet, les violations de l’espace aérien et des eaux territoriales libanaises par la chasse et les vedettes israéliennes sont permanentes et quotidiennes. En sous-effectif chronique et manquant cruellement d’équipements et de systèmes d’armements modernes, l’armée libanaise entretient, de fait, une collaboration suivie avec les unités des forces spéciales du Hezbollah qui assurent effectivement la stabilité opérationnelle de cette frontière sud (la Ligne bleue qui va de Tyr à Khiam aux environs de la citadelle de Beaufort). Dans ce contexte pourquoi l’armée libanaise reste-t-elle à ce point sous-équipée ? Justement parce que son Livre Blanc tacite continue à considérer Israël comme une puissance ennemie, tout en poursuivant une coordination ininterrompue avec la Résistance (qualificatif libanais désignant le Hezbollah). L’armée libanaise n’a pas cédé aux pressions qu’elle subit depuis 2005 pour la détourner de ce positionnement stratégique.

C’est pour ces mêmes raisons que le général Émile Lahoud, même après son accession à la présidence de la République, a toujours été vertement critiqué par les forces dites du « 14 mars » et les chancelleries occidentales. Non seulement il s’obstinait à refuser les valises d’argent par lesquelles le Premier ministre de l’époque Rafic Hariri tentait de l’acheter, mais de plus, il s’obstinait à vouloir défendre la souveraineté de son pays contre les incursions quotidiennes des forces israéliennes…

Aujourd’hui, rétrospectivement, de nombreux libanais rendent ainsi hommage au général Émile Lahoud. Ils ont raison ! Père de la nouvelle armée au sortir de la grande guerre civilo-régionale, il fut certainement l’un des grands présidents du Liban.

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.

Chroniques de Richard Labévière en 2012-2013 :

Hervé Juvin et Régina Sneifer (28-12-2013)
Rafale : nouveau rendez-vous brésilien ! (12-12-2013)
Hegel, les grands hommes et nous… (10-12-2013)
Ukraine : La grande provocation (07-12-2013)
Vers la fin du pacte du Quincy… (25-11-2013)
Panique et contorsions Saoudiennes… (10-11-2013)
Otages (05-11-2013)
Remarquable ! (31-10-2013)
Mes raisons d’État (25-10-2013)
Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! » (08-10-2013)
Proche-Orient : Où est passée l’idée du moratoire pour les armes de destruction massive ? (23-09-2013)
De quelques secrets de la grande pyramide… (14-08-2013)
Hommage au général-president Lahoud ! (04-08-2013)
Le pavillon français en danger (01-08-2013)
“Les Frères musulmans égyptiens ne pouvaient qu’aller dans le mur” (09-07-2013)
Plutôt que d’informer, je préfère ramener ma fraise... Mali : La double inconstance (05-07-2013)
Entre les batailles de Qousseir et d’Alep : les raisons du Hezbollah…  (17-06-2013)
Liban : laboratoire du monde (30-05-2013)
La bible de la stabilité du navire (28-05-2013)
Livre Blanc et LPM : L'heure de vérité pour la Marine Nationale (24-05-2013)
Olivier Lajous : l’art de diriger… (09-05-2013)
Un « Vilain petit Qatar » : cet ami qui nous veut du mal... (04-05-2013)
A-t-on encore besoin d’une grande armée ? (30-04-2013)
Leçons de Boston (20-04-2013)
Livre blanc sur la Défense : l'heure de vérité (10-04-2013)
Budget de la défense : à la recherche d'une troisième voie (20-03-2013)
Livre blanc au bord de la crise de nerfs... (15-03-2013)
Défense sans fard mais avec vue sur le renseignement, la mer et l’industrie… (20-02-2013)
Retours d’expérience Opération « Serval » : les menaces d’après… (19-02-2013)
Opération « Serval » Vaines cuistreries de chercheurs français… (07-02-2013)
L’opération « Serval » et les marins - Des ancres sur le désert… (06-02-2013)
Les trois menaces sahéliennes Terrorisme, Drogue et Corruption… (18-01-2013)
Mali : Pourquoi la France est intervenue ! (14-01-2013)
Mali/Somalie : le plus dur reste à faire… (13-01-2013)
Livre blanc, renseignement et forces spéciales (01-01-2013)
France-Algérie: Des résultats « historiques » (21-12-2012)
Un amiral élégant ou 40 mois auprès de Jacques Chirac (03-12-2012)
La Chine accède à la haute mer avec son premier porte-avions (12-11-2012)
La France face à la nouvelle géopolitique des océans (07-11-2012)
La mer, la croissance et le Livre blanc… (07-11-2012)
La sortie de crise au Sahel passe par une refondation de la relation franco-algérienne (18-06-2012)
Bouclier antimissile : un pari déraisonnable… (18-06-2012)
« Nous sommes dans le meilleur des mondes possibles, étant donné la situation actuelle » (18-06-2012)


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact