Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Israël

Israël-Palestine : position française déséquilibrée...

Par Étienne Pellot.

SourceEsprit@corsaire.com.[1] Paris, le 16 juillet 2014.

« Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population », a déclaré l'Élysée il y a quelques jours, sans même évoquer les pertes civiles du côté palestinien. Le 9 juillet, François Hollande s’est entretenu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, affirmant que « la France condamne fermement les agressions » contre Israël, rapporte l'Élysée.

Le président de la République française « lui a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza. Il lui a rappelé que la France condamne fermement ces agressions », écrit le porte-parole de l’Élysée. Avant de préciser qu' « il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces », François Hollande rappelle la nécessité de « prévenir l'escalade des violences », sans même évoquer les victimes civiles du côté palestinien.

L'opération aérienne israélienne lancée depuis quinze jours contre Gaza a fait plus de 200 morts alors que la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de jeudi dernier n’a pas réussi à imposer un cessez-le-feu dont Benyamin Netanyahou affirme qu’il n’est pas à l’ordre du jour. Une médiation égyptienne pourrait aboutir à un gel provisoire des opérations militaires israéliennes. La position officielle du président français est la première depuis la mort de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas, suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des jeunes extrémistes israéliens d’extrême-droite, qui ont déclenché un nouveau cycle de violences.

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle crise nous ramène à la même équation de l’hiver 2008/2009 qui avait vu la chasse israélienne tuer 1400 civils palestiniens dont une majorité de femmes et d’enfants. En 2009, l’une des premières décisions du président Barack Obama, fraîchement élu, fut de se tourner vers Benyamin Netanyahou pour qu’il prononce un « gel des colonies », condition préalable et bien compréhensible à la relance de discussions de paix. A l’époque le gouvernement israélien opposa une fin de non recevoir adressant ainsi un véritable bras d’honneur, non seulement à la nouvelle présidence américaine, mais aussi aux pays européens, principaux bailleurs de fonds de l’Autorité palestinienne. Envers et contre tout Tel-Aviv entend continuer ses constructions de nouvelles colonies (actuellement, on ne dénombre pas moins de 180 000 logements vides en Israël) afin de tronçonner de manière irréversible l’espace palestinien pour rendre impossible l’option des deux États partageant Jérusalem comme capitale commune.

Quant à la situation à Hébron - il y a une dizaine d’années déjà -, je me souviens avoir vu comment les colons jetaient leurs ordures dans la cour des maisons palestiniennes en contrebas, les habitants étant obligés de tendre des filets pour se protéger des jets de détritus. Je me souviens aussi d’avoir vu comment les jeunes colons, mitraillette Uzi à la ceinture, allaient se pavaner à la sortie des mosquées de la vieille ville, parlant ostensiblement très fort avec moult démonstrations de défiance. Je me souviens que plusieurs ONG craignaient le pire, dénonçant l’existence à Hébron d’une OAS israélienne prête à tous les dérapages.

Dès le début des années 70, les services secrets israéliens ont encouragé l’implantation des Frères musulmans en Cisjordanie et à Gaza pour semer la zizanie au sein de l’OLP de Yasser Arafat, à l’époque plutôt laïque et marxisante. Le Hamas vient de là, comme la volonté affichée des cabinets successifs israéliens de casser le mouvement national palestinien en plusieurs entités concurrentes. « Les Israéliens aiment tellement la Palestine qu’ils préfèrent en voir deux ou trois… », répète souvent l’un de mes collègue israélien travaillant pour l’AFP. Aujourd’hui ; la mission est accomplie au-delà de toute espérance et Benyamin Netanyahou joue sans cesse sur le différentiel Hamas/Autorité palestinienne pour refuser toute relance du processus de paix.

Sur le plan géopolitique, le premier ministre israélien remet au goût du jour une vieille idée que David Ben Gourion agitait dès la création d’Israël en 1948 : expulser les Israéliens arabes vers la Jordanie voisine. Parallèlement, le cabinet militaire cherche à reprendre pied dans le désert du Sinaï rendu à l’Égypte en 1979 à la faveur des accords de paix signés entre Sadate et Begin. Les services israéliens y multiplient les incursions et les accrochages avec les tribus arguant que le désert est devenu un sanctuaire terroriste. Tel-Aviv continue sa transformation de la question palestinienne en problématique exclusivement terroriste et sécuritaire. Cette approche unilatérale est responsable de la nouvelle crise, de ses derniers morts et de ses conséquences de déstabilisation régionale.

Étienne Pellot

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact